Nos domaines d'intervention sont multiples et nous sommes royalement les leaders

SECTEUR INDUSTRIEL

Les industries du caoutchouc
L'industrie du caoutchouc comprend deux grands pôles d'activité :
- La fabrication de pneumatiques, de matelas et de matières plastiques
- La production de pièces techniques en caoutchouc (profilés d’étanchéité, courroies, joints, pièces antivibratoires, câble, tuyaux, réservoirs souples, pièces de ponts, plots antisismiques, éléments d’étanchéité, d’isolation, ballons, palmes, combinaisons de plongée, semelles de chaussures, textiles élastiques, tétines de biberons, gants, préservatifs, garrots, sondes, colles et rubans adhésifs.

Les industries pétrolières
L'industrie pétrolière traite de la chaîne industrielle du pétrole et du gaz de pétrole, du gisement jusqu'au consommateur. Elle comprend plusieurs types d’entreprises que l’on regroupe généralement sous les vocables suivants :
- Les extracteurs ;
- Les raffineries ;
- Les stockeurs ;
- Les distributeurs ;
- Les laboratoires d’analyses.
Les industries cosmétiques
Il s’agit des industries qui fabriquent les produits de beauté (savons de beauté, pommades, parfums…).
Les cimenteries
Le ciment est une matière pulvérulente, formant avec l’eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d’agglomérer, en durcissant, des substances variées. Les cimenteries sont les industries qui en fabriquent.
Les industries phytosanitaires
Ce type d’industrie fabrique les produits qui sont utilisés pour soigner ou prévenir les maladies des organismes végétaux.
Les industries textiles
L'industrie textile rassemble l'ensemble des activités de conception, de fabrication et commercialisation des textiles et donc, entre autres, de l'habillement. Cette industrie compte de très nombreux métiers tout au long d'une chaîne de fabrication composée des fabricants de tissus, des fabricants de produits finis et de distributeurs, qui transforment des matières premières fibreuses en des produits semi-ouvrés ou entièrement manufacturés. Les fabricants de fibres naturelles et de fibres synthétiques interviennent en amont, et donc en dehors de cette chaîne.
Les industries sucrières
Ce sont les industries qui produisent du sucre à partir de plantes telles que la canne à sucre ou la betterave.
Les savonneries
Ce sont des industries spécialisées dans la fabrication de savons (de toilette, de ménage) et détergents de tout type.
Les huileries
Les huileries sont des firmes où l’on fabrique des huiles à partir de matières premières diverses. Il en résulte plusieurs sortes d’huile.
Les laboratoires d’analyses et de recherches
Un laboratoire est un lieu qui rassemble les moyens humains et matériels destinés à l'exécution d'un travail donné (analyses, recherches…).
Les industries minières
L'industrie minière est le secteur économique qui regroupe les activités de prospection et d'exploitation de mines. Elle concerne l'extraction des minéraux, de terres rares et des métaux dont par exemple le cuivre, le fer ou l'or.
Les industries de la peinture
Ce groupe est composé des fabriques de peinture et plus généralement de toutes les industries qui interviennent dans la fabrication des encres et peintures.
Les industries pharmaceutiques
L'industrie pharmaceutique est le secteur économique qui regroupe les activités de recherche, de fabrication et de commercialisation des médicaments pour la médecine humaine ou vétérinaire.
Les industries du bâtiment
Le secteur économique du bâtiment et des travaux publics, ou BTP, regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics et privés, industriels ou non, et des infrastructures telles que les routes ou les canalisations.
Industries du bois
L'industrie du bois, tout comme l'industrie agroalimentaire, prend ses racines dans l'activité agricole, de la plantation d'arbres jusqu'à l'exploitation forestière. Elle est inséparable de la filière bois.L'industrie du bois commence quand les troncs d'arbres arrivent à la scierie.
Industries du bois
L'industrie du bois, tout comme l'industrie agroalimentaire, prend ses racines dans l'activité agricole, de la plantation d'arbres jusqu'à l'exploitation forestière. Elle est inséparable de la filière bois.L'industrie du bois commence quand les troncs d'arbres arrivent à la scierie.

SECTEUR AGROALIMENTAIRE ET DE LA MICROBIOLOGIE


Secteur agroalimentaire et de la microbiologie

Le secteur agroalimentaire est en plein essor en Afrique. Il contribue fortement à la santé de l’économie mondiale et génère beaucoup d’emplois. Comme dans la majorité des pays, le secteur alimentaire ivoirien est en mutation permanente. Il suit les grands mouvements de la société, l’urbanisation, les mutations de la population (métissage, vieillissement…). Le développement durable (respect de l’environnement), les nouvelles attentes des consommateurs (praticité, bénéfices santé…). Les entreprises, de nos jours, sont de plus en plus à l’écoute des tendances des consommateurs pour une plus grande satisfaction des clients. C’est dans cette optique que « EXPERTISE CHIMIQUE » intervient en vue de répondre de manière efficace à toutes vos préoccupations, besoins et questions.

Dans l’agroalimentaire et la microbiologie, nous apportons notre expertise en termes de conseil, formation, formulation et fabrication.En effet, nous aidons les entreprises agroalimentaires à innover et mettre sur le marché de nouveaux produits, et même les personnes désireuses de créer une entreprise dans ce secteur, à réaliser leur projet. Notre équipe interne de spécialistes et notre collaboration avec les meilleurs experts de la place feront de nous une entreprise de référence sur le marché de la chimie. Notre intervention se situe dans tous les secteurs de l’agroalimentaire, à savoir :

L’industrie céréalière (riz, maïs, mil, blé, orge, sorgho…) ;

Les huiles, corps gras et margarines ;

L’industrie sucrière ;

Les pâtisseries (pains, gâteaux) ;

L’industrie de la viande (abattage du bétail, charcuterie…) ;

Les boissons et alcools (vins, jus de fruits…) ;

L’industrie laitière (fabrication de lait, yaourt, fromage, crème…) ;

Les conserves, surgelés et plats cuisinés (sardines, petits pois…) ;

Les poissonneries ;

Les produits alimentaires divers (chocolats, confiserie, bouillons culinaires, aliments diététiques, aliments pour bébé…) ;

Le café et le cacao qui sont nos matières premières de base

En effet nous pouvons aider nos braves agriculteurs à pouvoir mieux conserver leurs produits de récolte afin de minimiser les pertes dues à leur mauvaise qualité, aussi nous intervenons dans le processus de transformation de ceux-ci. Notre souci majeur est de vous aider à vous améliorer davantage dans la recherche du bien-être et de la satisfaction, d’où notre slogan : « Posez-nous vos questions de chimie, nous y répondrons ».

SECTEUR DE L’ENVIRONNEMENT ET DU TRAITEMENT DES EAUX




Secteur agroalimentaire et de la microbiologie

Le mot environnement est polysémique, c'est-à-dire qu'il a plusieurs sens différents. Ayant le sens de base de ce qui entoure, il peut prendre le sens de cadre de vie, de voisinage, d'ambiance, ou encore de contexte(en linguistique).L'environnement au sens d'environnement naturel qui entoure l'homme est plus récent et s'est développé dans la seconde moitié du XXe siècle.
Le mot environnement est à différencier du mot nature qui désigne les éléments naturels, biotiques et abiotiques, considérés seuls, alors que la notion d'environnement s'intéresse à la nature au regard des activités humaines, et aux interactions entre l'homme et la nature. Il faut également le différencier de l'écologie, qui est la science ayant pour objet les relations des êtres vivants avec leur environnement, ainsi qu'avec les autres êtres vivants, c'est-à-dire, l'étude des écosystèmes.
La notion d'environnement englobe aujourd'hui l'étude des milieux naturels, les impacts de l'homme sur l'environnement et les actions engagées pour les réduire.
Au XXIe siècle, la protection de l'environnement est devenue un enjeu majeur, en même temps que s'imposait l'idée de sa dégradation à la fois globale et locale, à cause des activités humaines polluantes. Lapréservation de l'environnement est un des trois piliersdu développement durable. C'est aussi le 7e des huitobjectifs du millénaire pour le développement,considéré par l'ONU comme « crucial pour laréussite des autres objectifs énoncé dans laDéclaration du Sommet du Millénaire ».
Les entreprises travaillant dans le secteur de l’environnement ont pour mission principale la mesure, la prévention et la réduction des pollutions en tout genre.C’est dans cette dynamique que nous, « EXPERTISE CHIMIQUE », nous inscrivons. Nous avons développé de nombreuses solutions pour répondre à tous vos besoins en matière d’environnement. Nos champs d’intervention peuvent être classés en six (6) grands domaines :


 

La protection et la gestion des espaces et espèces naturels

Nos activités consistent principalement en la protection des forêts, des ressources en eau et desparcs naturels en y délimitant des périmètres de protection ;
la prévention et le traitement des pollutions et nuisances dans les secteurs de l'eau (avec notamment le traitement biologique, l'ultrafiltrationet l'osmose inverse), du sol (dépollution), du bruit (murs anti-bruit), des déchets industriels (destruction), mais aussi de la recherche scientifique et technique de nouveaux moyens en vue de réduire les nuisances ;
l'améliorationde laqualité de viedes populations à traversl’évaluation de la qualité des eaux, l’aménagementde forages d’eau, la fabrication et la vente d’équipement de traitement, d’adduction et de distribution d’eau potable, la gestion durable des sols et l’augmentation de la productivité agricole au moyen de techniques multiples et peu coûteuses (écobuage, irrigation, drainage…) ;
La prise en compte des incidences sur l'environnement des différents projets, plans ou programmes à travers l'élaboration desétudes d'impactenvironnemental (ou évaluations environnementales) et des audits environnementaux. Ces documents sont pris en charge par « EXPERTISE CHIMIQUE ». Nous rassemblons, en effet, les différentes compétences qui couvrent les champs de l'environnement : biodiversité, pollutions, nuisances...
la prise en compte des problématiques environnementales dans les entreprises. Ce domaine est géré par le département "QHSE" (Qualité Hygiène Sécurité Environnement). Nous prenons en compte la réglementation sur l'environnement et réduisons les impacts en termes de pollutions au cours de l'activité régulière ou accidentelle d'une entreprise. La majorité des grandes entreprises ont aujourd'hui engagé une démarche environnementale ;
la gestion sociétale de l'environnement : nous donnons des formations qui englobe les métiers de l’environnement, l'éducation à l'environnement, les politiques environnementales, le droit de l’eau et de l'environnement, mais aussi le lobbying, le conseil et l'audit. En outre, nous exerçons dans des domaines qui ne sont pas directement liés à l'environnement, mais qui comportent une forte dimension environnementale. Ce sont :
les énergies renouvelables. Celles-ci comprennent :
- l’énergie solaire thermique qui est la transformation en chaleur de l’énergie contenue dans les rayons solaires.Elle peut être utilisée pour le séchage agricole (séchage des fèves de cacao par exemple).
- l’énergie solaire photovoltaïque.C’est la conversion de l’énergie contenue dans le rayonnement solaire en courant continu basse tension. Elle constitue l’énergie idéale pour l’électrification en milieu rural car, une fois installée, elle ne génère aucun coût supplémentaire.
- l’énergie éolienne : il s’agit de récupérer l’énergie contenue dans l’air en mouvement. Cette énergie est fonction de la vitesse du vent et de la surface considérée face au vent. Il existe des sites privilégiés par la force et la régularité du vent. L’utilisation de la puissance mécanique ainsi générée est soit directe (mouture, pompage), soit indirecte (production d’électricité via un générateur).
- l’énergie thermique résultant de la combustion du biogaz. Par un procédé de fermentation hors oxygène, les composés organiques (débris végétaux, déjections animales ou humaines) produisent un dégagement composé essentiellement de méthane appelé biogaz. Cette production de biogaz nécessite la mise en place d’un digesteur dimensionné aux quantités à traiter. Ce gaz peut être utilisé pour la valorisation des résidus agropastoraux et être destiné à des occupations domestiques et artisanales.
- l’énergie hydraulique. Tout comme le vent, il est possible d’utiliser l’énergie contenue dans l’eau avec l’avantage supplémentaire de pouvoir la stocker avant utilisation (lacs, barrages, retenues). La gamme d’utilisation est tout aussi étendue que pour l’énergie éolienne.
l’assainissement autonome,aussi appelé assainissement non collectif ou individuel, constitue la solution technique et économique la mieux adaptée en milieu rural. Ce type d’assainissement concerne les maisons d’habitations individuelles non raccordées à un réseau public de collecte des eaux usées. L’assainissement autonome est reconnu comme une solution à part entière, alternative au réseau public de collecte et au moins aussi efficace, avec un impact environnemental des rejets moindre en zone rurale.
Demander un devis